Kine Dimé Diagne, Responsable Business Development Cloud

Concentrez-vous sur votre cœur de métier et externalisez votre IT chez un partenaire fiable !

L’année 2020 a marqué la rupture avec un nouvel ordre sur le plan des usages technologiques. En effet, l’année 2021 est juste une continuité de 2020, si ce n’est qu’elle a la particularité de l’adoption définitive des démarches qui ont été utiles en 2020 (ex : le cloud et le télétravail).

Dans ce contexte, les entreprises ont un dilemme avec ces trois grands enjeux :

  • Le besoin d’innover de plus en plus rapidement
  • le besoin de gérer la croissance (qui est difficilement prédictible)
  • le besoin de sécuriser le système d’information

Le cloud répond exactement à ces 3 enjeux exposés ci-après dans le détail.

L’enjeu de l’innovation

C’est le fait de pouvoir s’aligner sur les besoins des métiers dans des délais très courts en capitalisant sur ce qui a déjà été fait ailleurs. Aussi, de par son aspect communautaire, tout ce qui a été développé pour les uns, peut être mis à la disposition des autres. Pour faire court : aller vers le cloud c’est tout simplement pouvoir profiter de tout un existant.

Un exemple typique d’usage du cloud est l’hébergement des sites d’e-commerce. Cela permet de profiter des très hauts débits qu’offrent les hébergeurs cloud, mais aussi du niveau de sécurité supérieur qui est mis en place. A cela s’ajoute la capacité de bénéficier de ressources informatiques de manière élastique afin de gérer facilement les pics d’activité.

L’enjeu de la croissance

Les années 2020 et 2021 ont considérablement permis de réduire les charges, et cette tendance va se poursuivre. Nous constatons aujourd’hui que plus d’entreprises s’interrogent sur le fait de continuer à investir sur des systèmes informatiques dédiés en interne ou si elles vont potentiellement s’appuyer sur des ressources externalisées. En effet, cette externalisation permet de mutualiser avec d’autres clients et donc de ne payer que l’utilisation réelle.

Prenons l’exemple d’une entreprise qui avait investi sur une infrastructure physique et qui 5 ans plus tard, se trouve à reprendre tout l’investissement pour cause de défaut de support constructeur ou d’obsolescence des équipements. Cette même entreprise va devoir passer en transition, vers le mode hybride : en mettant en place un processus de copie de l’existant vers le cloud. Ainsi, progressivement cette copie deviendra un équivalent de l’existant. La réplique va être basculée en mode production et va voir la dépose de l’infra physique (dans certains cas, cette infrastructure physique est gardée comme secours).

L’enjeu de la sécurité

La sécurité reste l’enjeu majeur et reste un vrai challenge, car dans ce contexte d’externalisation et de télétravail, les menaces, les malveillances et les cyberattaques sont croissantes.

Alors que fait une entreprise si elle perd toutes ses données du fait d’une attaque ?

L’exemple que l’on rencontre très souvent est que la plupart des entreprises ne disposent pas d’un vrai plan de reprise d’activité (PRA). Aussi, quelques fois, les entreprises ont mis en place des mécanismes de sauvegarde et réplication, qu’elles n’ont en réalité jamais testé lors d’une éventuelle reprise d’activité.

Alors la solution apportée est que l’infrastructure principale est répliquée vers le cloud et les architectures sont pensées et établies de telle sorte que le cloud reste accessible par tous les sites distants et tous les utilisateurs itinérants qui se connectent au site principal. Ainsi un test PRA (Plan de Reprise d’Activité) peut être fait pour s’assurer qu’en cas de sinistre l’entreprise pourra sans stress et dans un délai très court, reprendre son activité sans perdre ses données.

La tendance est claire, le cloud est un virage incontournable. Il permet de limiter les coûts d’investissement et de support. Alors, il n’est plus à démontrer à quel point, il constitue une opportunité pour les financiers. Dans un futur proche, une entreprise sans stratégie cloud sera aussi rare qu’une entreprise sans stratégie internet. Pour les entreprises visionnaires, aller vers le cloud n’est plus une question qui se pose, mais plutôt la question reste le quand et comment aller vers le cloud.

En cela Orange Business Services apporte une réponse complète sur l’ensemble du périmètre.

Sonatel est le 1er client de son propre cloud pour les services fournis à ses clients en tant qu’opérateur télécoms et dans sa volonté de contribuer à l’accélération de la transformation digitale des organisations, elle propose son cloud aux structures externes avec des services d’hébergement, sauvegarde, de réplication et de sécurité.

Les entreprises ont besoin d’un partenaire fiable, disposant d’une expertise avérée et d’une sécurité optimale.

Concentrez-vous sur votre activité et laissez-nous vous apporter une démarche éprouvée de transition vers le cloud tout en optimisant vos charges IT.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *